Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who: Combat Magicks
Le TARDIS atterrit en Gaule en 415 après Jésus-Christ, alors que les légions romaines sont sur le point d'affronter Attila et ses troupes. Le Docteur, Yaz, Ryan et Graham découvrent vite que les deux camps bénéficient de l'aide de créatures qui ont leur propre plan.

La première saison des aventures de Thirteen et de ses amis ne m'aura guère convaincue malgré quelques épisodes sympathiques dans sa deuxième partie, mais ce n'est pas pour autant que je n'allais pas donner à cette incernation sa chance en version papier, d'autant qu'on pouvait espérer que le nombre de locataires du TARDIS y serait moins handicapant que dans les contraintes horaires du format télévisé. Parmi les trois romans disponibles, j'ai pris le plus épais, les deux autres me paraissant singulièrement courts.

On a droit à une aventure correcte, avec des aliens au plan pour le moins tarabiscoté et jouant sur le très long terme, des personnages historiques montrés de manière pour le moins basique (Attila en particulier même s'il se révèle assez amusant dans ses échanges vers la fin), quelques idées pas mal (la Légion de Fumée qui permet de caser des allusions aux précédentes aventures romaines du Docteur) et des héros assez cohérents avec ce que l'on a pu voir à l'écran: Thirteen toujours sympathique, avec des valeurs humanistes bien prononcées mais qui manque encore d'un petit quelque chose, Yaz qui est surtout là pour l'accompagner, Ryan vraiment trop ignorant (ne pas savoir qui est Asterix, passe, mais Attila?) mais plein de bonne volonté quoi que trop en retrait, et Graham qui tire son épingle du jeu sans pour autant trop en faire.

Il y a un nombre assez effarant de morts pour une petite histoire, mais cette aventure se lit vite et sans déplaisir, et si on attend toujours une belle et forte intrigue pour Thirteen, celle-ci s'inscrit dans la moyenne des romans dérivés de la série: rien de bien mémorable mais ça fait vite passer le temps.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 16 Août 2019, 17:43bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".