Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who Classic, saison 10
Des phénomènes inquiétants conduisent le Docteur à contacter les Seigneurs du Temps pour solliciter leur aide, mais le phénomène est d'une telle ampleur que c'est eux qui doivent le charger de régler la situation. Avec un petit coup de pouce en lui permettant d'être assisté par ses deux précédentes incarnations.

Cette dixième saison s'ouvre surThe Three Doctors une histoire célébrant les dix ans de la série, et inaugure la tradition pour ce genre de festivité: un épisode avec plusieurs Docteurs. À l'époque, il n'y en avait que trois et on ne peut que regretter que l'état de santé de William Hartnell ne lui ait pas permis de pouvoir donner sa pleine mesure. Même si l'essentiel est de participer, on ne peut s'empêcher d'avoir un pincement au cœur en le voyant de courtes scènes, par écran interposé, donner des instructions à ses successeurs. En revanche, difficile de bouder son plaisir devant le retour de Patrick Throughton (en couleur!) et ses interactions avec Pertwee sont savoureuses. Le Brigadier est toujours aussi pince-sans-rire et largué et surtout, l'épisode en profite pour enrichir la mythologie avec Omega (qui a une voix faite pour les grands espaces, ce qui tombe mal, vu sa situation) et régler la question de l'exil sur Terre du Docteur. La saison commence donc vraiment de belle manière avec un épisode indispensable.

Carnival of Monsters montre le Docteur et Jo décidés à profiter des possibilités retrouvées du TARDIS pour visiter Metabelis 3, et dans la grande tradition de la série, se retrouvent complètement autre part. Un épisode un peu kitsch mais amusant où l'on croise un futur compagnon du prochain Docteur dans un autre rôle (là encore, air connu).

Frontier in Space: le Docteur et Jo se trouvent au cœur d'un conflit entre Terriens et Draconiens et découvrent bientôt qu'une vieille connaissance tire les ficelles pour provoquer une guerre. Un épisode avec des longueurs, comme souvent avec une division en six parties mais on savoure la dernière apparition de Roger Delgado dans le rôle du Maître (l'acteur est mort dans un accident de voiture avant la saison 11 où son personnage devait faire son baroud d'honneur). Et de ce point de vue, on est gâté, que ce soit au niveau de ses dialogues avec le Docteur ou avec Jo (qui ne se laisse plus hypnotiser si facilement!) et les petits détails amusants comme le voir lire La Guerre des Mondes tout en surveillant ses ennemis emprisonnés, ou le fait qu'il épargne le Docteur, soit disant parce qu'il espère le faire souffrir davantage (oui, oui, tu dis tout le temps ça mais tu ne trompes personne, coco). Si la découverte qu'il ne travaille pas en free-lance sur ce coup fait son effet, il est regrettable que la fin de l'épisode, expédiée pour s'ouvrir sur le suivant, le prive d'une dernière scène mémorable.

Planet of the Daleks n'est malheureusement pas du même niveau malgré des idées sympathiques comme le volcan de glace. les Thals sont moins godiches qu'à l'époque du Premier Docteur mais pas passionnants pour autant et ce n'est pas par hasard si dans l'esprit collectif Skaro est avant tout la planète des Daleks. Daleks qui ici sont mis hors de combat de façon risible, et oui, du coup ça fait rire, mais la menace s'en ressent. Mention spéciale pour les manteaux en fourrure violette, d'un goût exquis. Bref, un épisode pas franchement mémorable.

Deep cover! Deep cover!

The Green Death est heureusement plus satisfaisant malgré un vilain ordinateur rappelant WOTAN de The War Machines mais avec un peu plus de personnalité. Le Docteur se rend sur Metabelis 3, une péripétie qui n'est pas aussi inutile qu'elle y parait au premier abord. On retrouve les différents membres de The UNIT et le tout est très sympathique. Cet épisode marque également le départ de Jo, qui préfère partir en Amazonie avec son nouvel amour que dans l'espace et le temps avec le Docteur, qui lui promet néanmoins de la revoir (on ne peut que plaindre Jo dans The Death of the Doctor quand elle découvre que le Docteur a revu Sarah-Jane, et qu'en plus Eleven voyage avec un couple marié tandis qu'elle a dû choisir entre les deux). Un départ doux-amer même si l'on atteint pas les sommets d'émotion des départs plus récents, mais l'image du Docteur quittant les festivités pour partir au volant de Bessie donne un petit pincement au cœur. Au moins le départ de Jo n'est pas traité par-dessus la jambe comme ceux de Dodo ou Liz Shaw.
potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 15 Février 2015, 12:34bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".