Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Derry Girls, saison 3
Erin, Orla, Clare, Michelle et James voient approcher la fin du lycée et un grand saut dans l'inconnu. Cela ne les empêche pas de continuer de vivre de folles aventures alors qu'un accord de paix entre républicains et unionistes se profile enfin.

Il y a quatre ans déboulait sur Channel 4 une série comique créée par Lisa McGee où l'on suivait cinq camarades de classe dans l'Irlande du Nord des années 90. La force de Derry Girls tenait dans sa capacité à mêler les mésaventures amusantes d'une bande d'adolescentes dans la lignée des histoires d'élèves dissipés ou malchanceux comme on a pu en suivre depuis des décennies en roman ou à l'écran, des exploits de J.C.T. Bennett dans les livres d'Anthony Buckeridge à Malcolm de Malcolm in the Middle, avec un fond historique plus grave, les troubles qui ont secoués l'Irlande du Nord jusqu'à la fin des années 90. Un contexte qui amenait un vent de fraicheur et évitait à la série de n'être qu'un simple trip nostalgique malgré l'impression pour moi d'entendre la bande originale de mon adolescence.

La saison 2 n'avait fait que confirmer la bonne impression, aussi l'annonce d'une saison supplémentaire promettait de prolonger le bonheur. Bonheur à savourer tant qu'il en serait temps puisque ce serait la dernière, nous avait-on averti. La décision est raisonnable. Les interprètes font encore illusion en lycéennes bien que frisant ou dépassant la trentaine mais cela ne pouvait durer éternellement. De plus, et c'est un peu plus dommage, bien que ces derniers épisodes (six épisodes standard d'une vingtaine de minutes et un épisode spécial de 3/4 d'heure, The Agreement) soient de bonne facture, l'inspiration n'est plus tout à fait la même qu'au début.

On s'amuse pourtant toujours devant les attitudes blasées de sœur Michael, devant les créations artistiques gênantes de l'insupportable Jenny Joyce et les bêtises du quintette, l'épisode d'ouverture se permet également un caméo de luxe et on plongera également le temps d'une histoire dans la jeunesse des parents d'Erin, Orla, Clare et Michelle mais on sourit plus qu'on ne rit à gorge déployée. Le sixième épisode, comme ses prédécesseurs, joue également la carte de l'émotion dans ses dernières minutes mais le procédé fonctionne moins bien. Peut-être parce qu'il ne s'agit pas cette fois-ci d'une tragédie historique mais d'un drame personnel qui frappe sans avertir mais que l'on n'exploite pas, peut-être parce que Nicola Coughlan surjoue trop souvent le désespoir et la panique pour qu'on soit vraiment affecté lorsqu'un malheur sérieux frappe son personnage. J'ignore si c'est une bonne idée ou une mauvaise d'avoir introduit une romance entre Erin et James pour ne pas creuser leur relation plus que cela.

Malgré ces réserves, la série se conclut de belle manière dans un long épilogue prenant place au moment des Accords du Vendredi Saint, qui coïncident avec le passage à la majorité des protagonistes, désormais en âge de voter. Si on passe du temps sur une intrigue adolescente classique (faire une grande fête avec une chanteuse des Commitments en vedette pour rivaliser avec celle organisée par Jenny), le référendum décisif auquel les Derry Girls et leur entourage vont prendre part n'est jamais perdu de vue et même sœur Michael a droit à son petit moment d'émotion et d'introspection après trois saisons à avoir l'air détachée de tout.

Lisa McGee et sa petite troupe ont ainsi le bon goût de s'arrêter quand il le faut plutôt que de livrer la saison de trop. Si cette dernière peut paraître en deçà des précédentes, c'est surtout parce que celles-ci plaçaient la barre haut et c'est tout de même avec un petit pincement au cœur que l'on dit adieu à tout ce beau monde.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 20 Mai 2022, 17:27bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".