Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Buffy contre les Vampires, saison 7
Dawn fait son entrée au lycée de Sunnydale, reconstruit à l'emplacement de l'ancien, sur la Bouche de l'Enfer. À sa grande surprise, Buffy se voit offrir par le proviseur, Robin Wood, une place de conseillère auprès des élèves. Nouveaux locaux, nouveau job, mais toujours les mêmes vieux monstres, auxquels s'ajoute une menace encore supérieure à tout ce que la Tueuse a pu affronter jusque-là.

Cette ultime saison de la série, du moins sous forme télévisuelle puisque l'aventure s'est poursuivie en comics, a durant ses premiers épisodes un petit parfum de retour aux origines. Malgré des murs tout neufs et une bibliothèque qui ne sert plus de lieu de réunions (et qui à la grande horreur de Giles, compte davantage d'ordinateurs que de monographies imprimées), nous revoilà au lycée et les premiers épisodes ont des intrigues qui ne sont pas sans rappeler celles que l'on croisait volontiers durant les trois premières années du show: des étudiants fantômes ou adeptes de sacrifices humains, une veste teddy rendant irrésistible celui qui la porte... Voilà qui est bien mignon et reposant après deux saisons sombres et intenses émotionnellement mais on attend plus de la dernière saison d'une série qui s'est taillée une place de choix dans la pop-culture. Ce qui tombe bien puisqu'on nous annonce une bataille à nulle autre pareille.

La grande antagoniste n'est pas totalement inédite puisqu'elle avait fait une apparition en saison 3 pour tourmenter Angel le temps d'un épisode mais The First (ou La Force en VF) ne faisait que s'échauffer et s'avère cette fois-ci un adversaire autrement plus retors. Capable d'adopter la forme de n'importe quel personnage, elle va facilement semer le trouble dans la bande. Quant à la bande elle-même, elle va sacrément s'agrandir, non sans heurts: Andrew va même parvenir à s'y faire une place et s'il est très agaçant au début, il apporte suffisamment d'humour pour compenser. Le personnage de Kennedy, une des nombreuses Tueuses potentielles qui va débouler cette saison, ne parviendra pas à atténuer l'antipathie initiale qu'elle provoque et symbolise le défaut de la saison: les idées ne sont pas mauvaises mais il y a beaucoup à traiter et même 22 épisodes n'y suffisent pas.

En effet, aussi attachante qu'était Tara et importante sa relation avec Willow, montrer que cette dernière n'est pas condamnée au célibat était nécessaire, tout comme la mettre une nouvelle fois en couple avec une femme histoire de bien faire comprendre que sa romance n'était pas qu'un petit détour dans un parcours hétéro. On peut aisément admettre qu'introduire une nouvelle copine aux antipodes de la première empêcherait de penser que Willow ne voit en Kennedy qu'un ersatz de Tara. Mais Kennedy va bien trop vite en besogne et est globalement imbuvable. On peut avoir de l'assurance sans être méprisante. De même, dépeindre Buffy prendre définitivement son indépendance vis-à-vis de Giles était intéressant mais c'est très maladroitement amené et la présence de l'Observateur ayant été en pointillée depuis deux saisons, plutôt superflu à ce stade. La position de leader de Buffy amène des discours de motivation assez répétitifs (cela dit, l'épisode The Storyteller tourne justement cet aspect en dérision et le tout dernier réussit son objectif et fait vraiment vibrer) et là encore, s'il fallait bien que son autorité soit contestée à un moment ou à un autre, le simili-putsch dans les derniers épisodes était assez artificiel et n'arrangeait pas le cas de personnages qu'il n'était déjà pas aisé de supporter.

Voilà pour les éléments qui empêchent cette dernière saison d'être le parfait couronnement de la série. Cependant, on retrouve avec plaisir ce mélange réussi de fantastique, d'humour et de chroniques plus vraiment adolescentes à ce stade mais en tout cas de jeunes gens qui grandissent, la plupart des personnages auront bien évolué depuis leur apparition, on a un méchant Nathan Fillion avec une frange à la con le temps de quelques épisodes et le final surpasse celui de la saison 3 avec une grande bataille (on sent que Le Seigneur des Anneaux et ses hordes d'Orcs venait de sortir) et une destruction plus seulement du lycée mais de la ville entière histoire de sceller la fin de la série une bonne fois pour toutes. Il y aura d'autres Bouches de l'Enfer, d'autres vilains pas beaux mais également d'autres Tueuses plutôt qu'une seule sous contrôle d'une bande de mecs en tweed, bref, on est prêt à passer à autre chose.

Cette saison 7 peut presque paraître sage en regard de celles qui ont précédé, qui proposaient souvent des épisodes aux concepts plus audacieux. Elle ose cependant bousculer l'idée de Tueuse élue dans sa dernière ligne droite et malgré ses défauts (ce n'est pas comme si les précédentes en étaient dépourvues) elle referme l'aventure sur la note à la fois épique et douce-amère qu'il fallait.
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 12 Juin 2021, 18:20bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".