Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Batman et les Monstres
--> + Batman et le Moine fou et Batman: Faces

Peu après ses débuts, Batman doit faire face à un danger plus redoutable que les gangsters auxquels il commence à être habitué: le docteur Hugo Strange, que ses recherches en génétique ont conduit à créer des monstres sanguinaires.

Matt Wagner, au scénario comme au dessin, s'est attelé à au moins trois histoires mettant en scène le Dark Knight. Batman et les Monstres et Batman et le Moine Fou se situent juste après Batman: Year One, ou plutôt durant la période que couvre la dernière page de Year One: en effet, la fin du Moine Fou voit Batman rejoindre Gordon pour discuter d'un cas qui semble le même dont parle Gordon à la fin de Year One.

Les deux albums ont la même atmosphère de film noir et d'horreur retro (Batman contre un savant fou dans le premier, puis contre un gourou vampirique dans le second), et si l'on peut lire l'un indépendamment de l'autre, les deus formes un tout et il est agréable d'avoir le fin mot de plusieurs sous-intrigues.

Les histoires principales sont assez simples mais bien menées, avec beaucoup d'action, mais le plus réussi est les éléments secondaires que Wagner y glisse: les remarques pince-sans-rire d'Alfred et l'arrivée d'éléments importants du Batverse, amenés au détour d'un dialogue, d'une case, ou d'une double-page grand maximum: la chute du Red Hood dans une cuve de déchets toxiques annoncée dans un article de journal signé Vicki Vale, la batmobile, l'idée du Batsignal, les rapports Maroni/Dent... Tout cela s'imbrique parfaitement et rajoute de l'intérêt à ses albums. Pour ce qui est des dessins, je comprends que le style de Wagner puisse paraître trop simple mais pour moi ce n'est pas un défaut.

Batman: Faces est à part puisqu'il se passe plus tard, l'adversaire de Batman étant un Double-Face qui n'en est plus à son coup d'essai en matière de plan tordu. Bruce Wayne est tenté par l'achat d'une île dans les Caraïbes, qui intéresse également un autre mystérieux acheteur. Il s'agit naturellement d'Harvey, qui compte faire de cette île un havre de paix pour les "freaks" désireux de fuir une société ne jugeant les gens que sur leur apparence. Une intention a priori louable, mais Double-Face est prêt à tout pour la réaliser: meurtre, chantage, corruption...

L'album est également réussi, avec forcément un petit parfum à la Freaks, et vaut surtout pour le personnage de Dent que Wagner a bien cerné dans son désir de faire le Bien tout en employant les méthodes les plus contestables, pour qu'on réalise finalement qu'il ne vaut pas mieux que ceux à qui il s'oppose, bref, on a autant envie de lui foutre des baffes que d'être désolé pour lui...

potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 20 Décembre 2008, 18:40bouillonnant dans le chaudron "Manga/Bandes dessinées".