Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Bain de Minuit à Buckingham
--> Sa Majesté mène l'enquête 2
L'année 2016 n'est pas de tout repos alors que les résultats du référendum sur le Brexit sont tombés. À Buckingham, on s'inquiète également du coût des travaux de rénovation du palais mais entre un tableau cher au cœur de la reine disparu des années plus tôt qui refait surface dans une exposition, des lettres de menaces envoyées à des membres du personnel et finalement, le cadavre d'une femme de chambre découvert par le secrétaire privé de sa Majesté au bord d'une piscine, l'ambiance devient plombante. Heureusement, la monarque nonagénaire et sa fidèle secrétaire privée adjointe, Rozie Oshodi, veillent au grain.

Au royaume du cosy mystery, il n'est pas aisé de se faire remarquer, les séries se déroulant des des demeures cossues où des gens de la haute s'assassinent entre deux parties de thé sont légions. SJ Bennett avait trouvé le moyen de s'illustrer en faisant d'Elizabeth II une Miss Marple en puissance dans Bal tragique à Windsor dont voici la suite. Le concept, transformer une personnalité connue en détective, n'a rien d'inédit mais Bennett exploite le statut bien particulier de son héroïne de manière habile: en effet, l'emploi du temps chargé et la difficulté de la reine à rendre des visites, s'entretenir avec des quidams sans que cela ne soit observé et commenté ajoutaient aux obstacles à l'enquête. La reine peut compter sur l'assistance de sa secrétaire privée adjointe, Rozie Oshodi, pour se charger des déplacements bien qu'elle puisse aussi, l'air de rien, interroger les membres de la Maison royale à l'occasion. Cependant, le vrai tour de force est qu'elle ne peut pas, une fois le mystère éclairci, réunir suspects et enquêteurs pour leur livrer le fruit de ses réflexions et démasquer le coupable: elle doit s'arranger pour qu'un autre personnage, plus indiqué, fasse les liens à partir des infos qu'elle lui livre sans deviner qu'elle l'a déjà devancé, pour que ce soit lui ensuite qui lui explique toute l'affaire comme si elle n'avait pas déjà tout compris.

Avant d'en arriver à cette scène à la Hercule Poirot inversé, on suit une affaire aux multiples ramifications, vols d'objets en plein cœur de Buckingham en place des années avant le début du roman, harcèlement de membres du personnel beaucoup plus récent (et dont Rozie fait également les frais), et finalement, un meurtre déguisé en accident mais qui ne trompe pas la monarque, quand bien même son entourage lui cache des choses en souhaitant lui épargner des soucis. Naturellement, tout est lié même s'il faut un petit moment pour voir le rapport entre les diverses sous-intrigues. En terme de whodunit, c'est bien ficelé même si le lecteur sent par moment qu'on ne lui donne pas assez d'éléments pour bien faire le job lui-même. Le ton est agréable, souvent humoristique tout en abordant des sujets sombres, mais Bennett reste très respectueuse, pour ne pas dire carrément révérencieuse, vis-à-vis de son héroïne et n'aborde pas les sujets vraiment déplaisant en rapport avec la famille royale.

Ce deuxième volume s'inscrit dans la lignée du premier alors qu'un troisième est déjà sur les rails (on se demande tout de même combien de volumes cette série pourrait compter sans se rabattre sur des préquelles). On passe donc un bon moment avec cette détective hors du commun mais pour se faire, on est prier d'étouffer sa fibre républicaine pendant 400 pages.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 1 Mars 2022, 11:16bouillonnant dans le chaudron "Littérature".