Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Babylon Berlin, saison 3
Gereon Rath et son équipe enquêtent sur le meurtre d'une actrice durant un tournage, tout en essayant de retrouver les hommes qui ont manipulé Greta. Pendant ce temps, le conseiller Wendt continue d'avancer ses pions pour instaurer un régime nationaliste.

Troisième saison, et on peut dire que l'année 1929, qui a vu arriver Gereon à Berlin et est sur le point de se conclure par un crash boursier, n'aura pas été tendre pour les personnages. Cette fois-ci, le nouveau mystère porte sur un serial-killer qui opère sur un plateau de cinéma, avec un petit côté slasher/fantôme de l'opéra. Évidemment, rien n'est simple dans cette série et les ramifications seront plus complexes que l’œuvre d'un psychopathe, allant même jusqu'à revenir à une scène du tout premier épisode de la série. On est en tout cas baladé et bien malin qui pourra deviner qui se cache derrière le masque jusqu'à ce qu'on nous dévoile la solution. C'est aussi l'occasion d'explorer (pas très en détail hélas) le monde du cinéma de l'époque, à travers un film expressionniste qui a l'air totalement barré (mais pas franchement réussi, pour le peu qu'on en voit, j'ai bien envie de souscrire à la critique finale du petit-ami de Gräf!) et financé par la pègre à travers notre vieil ami Edgar.

La richesse de la série ne tient pas seulement à des enquêtes policières emberlificotées et ponctuelles mais aussi à la peinture de la vie de l'époque et aux crises sur le point d'éclater. L'intrigue liée à Greta, accusée de l'attentat contre Benda et qui subit des pressions pour mettre le crime sur le dos des Bolcheviks alors qu'elle a été manipulée par des SA, court également tout au long de la saison, et malgré un petit espoir de victoire contre celui qui tire les ficelles dans l'ombre, son dénouement est pour l'instant très sombre. Quant à Charlotte, si elle est mieux logée et a désormais un boulot stable et mieux reconnu, elle doit toujours faire face au machisme de certains de ses collègues et la précarité financière dans laquelle elle et sa famille vivent se rappelle régulièrement (son demi-frère doit être un des personnages les plus détestables du champ télévisuel actuel, heureusement on ne le verra que le temps d'une scène).

Si l'on doit chipoter, on peut légitimement trouver les atermoiements sentimentaux de Gereon agaçants à la longue. De plus, même si c'est aussi habituel dans une fiction, et donc pas un défaut réel, la ville de Berlin parait bien petite, tant toutes les affaires et les personnages se retrouvent liés entre eux d'une façon ou d'une autre. Le docteur Schmidt en est d'ailleurs plus un symbole qu'un exemple, son omniprésence, qui met ce mystérieux personnage à la lisière du fantastique, court le risque de le rendre comique: ici chirurgien pour la pègre, là conférencier pour la police, gourou d'un culte, animateur radio, hypnotiseur, psychanalyste des financiers... Pourtant la série parvient à rendre cet univers crédible, à garder sa nombreuse galerie de personnages vivante et pour certains, de plus en plus attachants comme Gräf ou Elisabeth, la logeuse de Rath à son arrivée à Berlin qui s'implique de plus en plus et prouve qu'elle n'est pas juste une figure austère d'arrière-plan.

Cette saison est moins graphique, que ce soit en matière de violence ou de nudité, que les deux précédentes mais n'en est pas moins dure car elle n'épargne guère ses personnages principaux. De plus, compte-tenu du contexte historique, même les petites victoires ou les moments chaleureux comme l'anniversaire de Gräf restent dans l'ombre de la grande Histoire et de ce que l'on sait inévitable. Si la série, comme on peut l'espérer, se poursuit jusqu'à atteindre au moins 1933, que va-t-il advenir des personnages? Lesquels vont finir par être éliminés, déportés, vont devoir s'exiler ou vont au contraire s'accommoder des Nazis ou les rejoindre? Le futur des protagonistes est bien plus incertain et stressant que celui de n'importe quel personnage de Game of Thrones!

On a peur de le découvrir mais on veut quand même le découvrir car cette saison maintient le même niveau de qualité que les précédentes, et la suite ne viendra jamais trop tôt.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 22 Avril 2020, 15:17bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".