Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
Au revoir là-haut
Vétérans de la Première Guerre Mondiale, Albert Maillard, timide comptable, et Edouard Pericourt, artiste rebelle, sortent brisés du conflit, physiquement ou psychologiquement. Alors que l'officier en grande partie responsable de leur état fait fortune en exploitant sans scrupules le besoin d'enterrer dignement les victimes de la Grande Guerre, Albert et Edouard se lancent à leur tour dans une gigantesque escroquerie.

Je ne suis en général pas très attirée par les prix littéraires prestigieux comme le Goncourt ou le Renaudot. Non parce que les lauréats ne m'ont pas l'air de qualité, mais tout simplement le thème ou la description qu'on m'en fait ne me parle pas. Néanmoins, quand ce roman de Pierre Lemaître s'est vu couronné du Goncourt, une fois n'est pas coutume je trouvais le résumé alléchant. Entre l'attente de la sortie en poche et les lectures qui se sont intercalées depuis, ce n'est qu'avec l'adaptation de Dupontel bientôt sur les écrans que je m'y suis enfin mise.

Du début dans les tranchées aux derniers jours de la Guerre à la dernière page, impossible de lâcher le livre et sa galerie de personnages, du duo improbable formé par Albert et Merlin en passant par Aulney-Pradelle, une des pires crapules littéraires de ces dernières années ou Joseph Merlin, le petit fonctionnaire repoussant mais intègre.

Alors que l'on pourrait penser à une histoire de vengeance simple où Albert et Edouard monteraient une arnaque pour faire capoter celle de Pradelle, les deux entourloupes sont montrées quasiment en parallèle, sans pour autant mettre les personnages dans le même sac.

Madeleine est un personnage intéressant également, mais il est dommage qu'elle ne joue finalement qu'un rôle très périphérique à l'intrigue et soit donc un peu sous-exploitée.

On plonge cependant avec délice dans ce roman qui malgré un fond sordide ne manque pas de fantaisie et permet d'entrevoir cette période d'après-guerre où tout en mettant un point d'honneur à rendre hommage aux morts, on ne sait pas quoi faire des survivants.
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 21 Septembre 2017, 11:55bouillonnant dans le chaudron "Littérature".


Ingrédients :

  Tatiana
27-09-17
à 14:28

Je suis ravie que la lecture de ce roman t'ait plu. J'espère que le film te plaira également.

Concernant le personnage de Madeleine, j'ai regretté aussi qu'il reste en arrière plan. Mais une suite où elle sera au centre de l'histoire est annoncée pour janvier. Avant un troisième volet plus tard.
A suivre...

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
27-09-17
à 15:07

Re:

Merci pour ton message. j'ai hâte de voir le film.

J'ignorais totalement qu'il y aurait des suites, c'est bon à savoir!