Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Anna Karenine
Alors qu'elle vient à Moscou pour rabibocher son frère et son épouse qu'il a trompé, Anna Karenine tombe sous le charme de Vronski, un jeune et séduisant officier. Ils ne tardent pas à entamer une liaison, au risque de scandaliser la bonne société.

L'arrivée de l'adaptation de Joe Wright était un bon prétexte pour se lancer dans la lecture d'un des livres les plus connus de Tolstoï (a-t-on besoin d'un prétexte pour lire Tolstoï, en même temps...). Que dire? En dépit du titre, Anna n'est pas le personnage principal. On suit plusieurs couples reliés entre eux par la parenté ou le mariage et il se passe bien une cinquantaine de pages après qu'Anna ait tiré sa révérence (elle n'était pas la première arrivée non plus).

Je n'ai eu de coup de cœur pour aucun personnage (la princesse Myagkaya m'a bien arraché quelques sourires et j'ai eu pitié du frère de Levine Nicolas) et les principaux m'ont même paru plutôt agaçants. Quant à l'histoire, folle passion, adultère et les ennuis qui arrivent, oui, bon, rien de neuf a priori, même à l'époque. Les réflexions de Levine sur la vie, l'amour, les vaches, qu'on devine être un moyen pour l'auteur de partager les siennes ne m'ont pas branchée davantage.

Et pourtant, alors que de toute évidence rien ne passionnait là-dedans, une fois les premières pages tournées, je n'ai quasiment pas pu décrocher (enfin, si, vu la longueur j'ai du m'interrompre pour manger, dormir et aller travailler, mais vous voyez ce que je veux dire). J'ai été étonné de constater à quel point cela se lisait facilement et le talent de Tolstoï pour nous plonger dans la haute-société russe du XIXe siècle. Je préfère Guerre et Paix mais en fin de compte, cette Anna Karenine aura su me prendre au piège.
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 29 Novembre 2012, 20:59bouillonnant dans le chaudron "Littérature".