Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
An Adventure in Space and Time
En 1963, le producteur Sydney Newman cherche à caler un feuilleton de 25 minutes pour éviter de perdre de l'audience dans l'intervalle entre deux programmes. Une série de science-fiction pour la jeunesse à portée éducative lui semble l'idéale, et il nomme productrice Verity Lambert, qui avait été son assistance par le passé. Aucun d'eux ne se doute alors qu'ils vont lancer un véritable phénomène.

En attendant de pouvoir pondre un texte à peu près cohérent sur The Day of the Doctor, je vais parler d'une autre manifestation des festivités du cinquantenaire de Doctor Who et qui ne devrait pas être éclipsé par l'épisode anniversaire: le téléfilm An Adventure in Space and Time écrit par Mark Gatiss (qu'on ne présente plus aux fans de Doctor Who ou Sherlock) qui relate les débuts de la série, de son élaboration au départ du premier Docteur incarné par William Hartnell.

C'est un téléfilm que je voulais voir par curiosité mais sans en attendre monts et merveilles: quelque chose d'un peu plat, un peu gentillet mais qui permette de rendre hommage aux pionniers de la série. Autant dire que Gatiss et compagnie ont largement dépassé mes attentes. Il ne s'agit pas d'un documentaire, donc cela implique de romancer certaines choses, de faire des raccourcis ici et là, et également d'adresser des clins d'oeil aux fans en glissant quelques répliques ironiques ou prophétiques. Mais c'est d'abord très instructif.

On découvre donc les coulisses de la création du show dans la BBC des années 60, les difficultés de Verity Lambert et du réalisateur Waris Hussain à s'imposer au début, le casting du premier Docteur, le premier épisode passé inaperçu car diffusé à l'époque où tout le monde ne pensait qu'à l'assassinat de Kennedy, la bataille pour faire admettre la présence des Daleks dans la série et leur succès immédiat... Puis les départs, ceux des petits jeunes vers de nouveaux horizons et celui de William Hartnell, diminué par la maladie et dont la sortie débouchera pourtant sur la solution permettant à Doctor Who de durer autant qu'on le voudra.

Le casting est très réussi, avec surtout David Bradley dans le rôle de William Hartnell. Il est connu du grand public pour ces personnages peu sympathiques et même si l'irascibilité de Harntell n'est pas cachée, il campe une figure à la fois drôle et émouvante dans la dernière partie, avec cet acteur lassé des rôles de militaire qui accepte de jouer le Docteur malgré ses doutes avant de se prendre au jeu pour finalement découvrir qu'il est remplaçable (et de lâcher un "I don't want to go" qui en vaut bien un autre. Juste un petit bémol concernant Reese Shearsmith dans le rôle (très bref) de Patrick Troughton, qui m'a paru trop juvénile. (même s'il a plus ou moins l'âge de Troughton à l'époque).

Mark Gatiss livre un script instructif, drôle et émouvant, exactement les ingrédients qui ont fait le succès de Doctor Who et rend un très bel hommage à ceux qui ont donné naissance au mythe.
potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 24 Novembre 2013, 09:35bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".


Ingrédients :

  Escrocgriffe
26-11-13
à 15:00

J’ai hâte de le voir !

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
29-11-13
à 15:30

Re:

C'est vraiment intéressant, et ils ont réussi à très bien reconstituer certaines scènes du premier épisode (la façon de jouer des acteurs, les problèmes techniques qu'on peut remarquer car ils ne pouvaient pas faire trop de prises pour corriger quand quelque chose n'allait pas...