Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Victoria
À la mort de son oncle Guillaume IV, Victoria hérite du trône. À seulement dix-huit ans, elle a toujours vécu sous la vigilance de sa mère et de l'ambitieux intendant John Conroy. Malgré son manque de préparation, Victoria n'entend plus se faire dicter sa conduite.

Daisy Goodwin est la créatrice de la série Victoria diffusée sur ITV. Ce roman n'est pas une novélisation de ladite série, et celle-ci n'est pas une adaptation par Goodwin de son propre livre: les deux ont été écrits conjointement. On y retrouve donc pas mal de points communs, hors points historiques évidemment, comme l'idée de mettre en parallèle le couronnement de Victoria et l'examen de Flora Hastings.

Du coup, on hérite également des mêmes défauts: l'histoire (qui va jusqu'à la demande en mariage de Victoria à Albert) est présentée de manière très sucrée et sentimentale, et le personnage principal est souvent agaçant bien qu'il y ait des raisons à son manque de maturité. Il a souvent été reproché à la première saison le manque d'intérêt des intrigues relatives aux domestiques et elles sont absentes ou réduites à la portion congrue ici. Néanmoins, elles m'ont presque manqué par moment tant j'aurais souhaité m'éloigner le temps de quelques pages des minauderies de Victoria à l'égard de Lord Melbourne, et on ne pouvait pas se reposer sur le jeu ou le charme des acteurs pour rehausser des répliques convenues ou niaises.

Le roman est nettement plus axé romance que politique, pourquoi pas, mais même au niveau de la description des sentiments, cela reste superficiel et assez enfantin. Que ce soit en complément de la série ou pris indépendamment, Victoria ne propose hélas pas grand chose de palpitant.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 18 Juillet 2018, 14:19bouillonnant dans le chaudron "Littérature".