Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
The Fala Factor
--> A Toby Peters Mystery 9
Alors que les États-Unis sont bien engagés dans la guerre, Toby reçoit la visite de la first lady, Eleanor Roosevelt: elle est convaincue que Fala, le chien du président, a été échangé contre un imposteur et qu'il pourrait y avoir davantage là-dessous qu'une mauvaise plaisanterie.

Les enquêtes de Toby Peters ne se distinguent pas par leur réalisme, au contraire, le ton est généralement humoristique même si les crimes eux-mêmes ne prêtent pas à rire. Le point de départ ici, retrouver le chien dogknappé de Franklin Roosevelt, court pourtant le risque d'être trop perché: passe encore que Peters enquête pour des stars, il a brièvement travaillé chez Warner Bros, il aura eu le temps d'y former des contacts, mais qu'Eleanor Roosevelt elle-même vienne le consulter...

Pourtant on marche volontiers dans cette histoire, où l'on découvre vite que derrière cette idée farfelue se cachent des individus réellement dangereux, ce qui signifie que Toby se retrouve vite encore une fois avec quelques cadavres sur les bras, et il n'arrange pas son cas en couchant encore une fois avec une suspecte. Incorrigible. Mais comme il le dit lui-même, s'il n'est pas le détective le plus brillant du monde, il obtient des résultats à force d'obstination. Parallèlement, Phil a enfin une promotion, Buster Keaton donne un coup de main et Shelly reçoit une inspection qui lui pendait au nez, toutes ses péripéties conduisant à un affrontement dans le bureau minuscule de Toby qui finit par ressembler à la cabine des Marx Brothers.

The Fala Factor est donc un cru réussi et particulièrement amusant avant un tome qui, à en juger par l'ouverture traditionnelle de fin de volume, pourrait l'être beaucoup moins (amusant, pour la réussite, je ne m'avance évidemment pas).
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 25 Juin 2020, 17:21bouillonnant dans le chaudron "Littérature".