Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Crimson Petal and the White

Sugar est la prostituée la plus en vue de la maison de Mrs Casteway. Elle croise une nuit la route de William Rackham, héritier des parfumeries du même nom, et entrevoit une chance de s'extirper de son milieu.

The Crimson Petal and the White est un véritable pavé signé Michael Faber. Pour autant et malgré quelques longueurs, il se lit avec une facilité déconcertante. Les personnages ne sont pas particulièrement attachants même si Sugar et Emmeline Fox le deviennent au fur et à mesure. L'auteur ne se montre en revanche pas tendre vis-à-vis de ses personnages masculins, William en tête, faible, souvent ridicule. Certaines scènes sont assez dures, mais on ne tombe jamais dans le racoleur, ce qui est le risque avec un sujet pareil. La fin risque d'en frustrer plus d'un, il faut dire qu'une conclusion très ouverte après un passage un peu longuet peut être un peu décevant. Mais ce roman cruel n'est pas de ceux qu'on oublie une fois terminés.

potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 17 Octobre 2010, 13:17bouillonnant dans le chaudron "Littérature".