Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Raison et Sentiments 2008

À la mort de leur père, les trois soeurs Dashwood et leur mère sont quasiment jetées de leur domaine de Norland par leur demi-frère et sa femme Fanny. Sans argent et contraintes de s'installer dans un petit cottage du Devonshire, leur vie s'annonce morne. Elinor, l'ainée raisonnable, est tombée amoureuse d'Edward, frère de Fanny, mais pourquoi, alors que ses sentiments semblaient réciproques, celui-ci ne se manifeste plus? Quant à Marianne, plus passionnée, elle dédaigne le solide colonel Brandon pour le séduisant Willoughby, qui correspond plus à son idéal romantique.

Jane Austen continue d'avoir la cote, et tous les dix ou quinze ans ses romans sont réadaptés pour la télé ou le cinéma, au point où on se demande comment une nouvelle version pourrait bien tirer son épingle du jeu. Après le film d'Ang Lee scénarisé par Emma Thompson en 1995 arrive la mini-série BBC en trois épisodes réalisée par John Alexander avec Andrew Davies (P&P 1995 comme titre de gloire) au scénario.

L'adaptation est globalement fidèle et de qualité, et on ne sent pas passer les deux heures et demi (il y a eu des coupes par rapport à la version diffusée outre-manche, ceci-dit). La réalisation est très classique, mettant en valeur les beaux paysages.

Quant au casting, difficile de ne pas le comparer à la version 95, mais dans l'ensemble il n'a pas à rougir, au contraire. Hattie Morahan est excellente et a plus l'âge de son rôle qu'Emma Thompson. Charity Wakefield est une bonne Marianne, mais manque du petit quelque chose qu'avait Kate Winslet. Dan Stevens est peut-être trop mignon pour jouer Edward, mais il le campe brillamment, à la fois charmant mais sans trop de charisme, ce qui correspond à ce personnage. L'idée de David Morrissey pour reprendre le rôle de Brandon m'inquiétait un peu car dans la version 95 c'était Alan Rickmaaaaaaan! mais il est tout aussi bon dans le rôle.

Les rôles secondaires sont très bien aussi et le format mini-série permet de plus d'introduire des personnages absents du film comme la vieille Mrs Ferrars ou Anne Steele. Mes seules déceptions viennent des Palmer, très fades et absents, loin du duo Imelda Staunton/Hugh Laurie, et le Mr Palmer du film avait plus de profondeur, mais surtout Dominic Cooper en Willoughby ( Dan Stevens et lui ont parait-il échangé leur rôle avant le tournage). Certes, il joue bien, certes, il est mignon, mais il a l'air trop sournois dès le début, et si la série a conservé la scène d'explication avec Elinor, (ce que n'avait pu faire le film), elle ne rend pas le personnage plus pathétique ou sympathique, au point qu'on se demande si elle a vraiment son utilité.

Le détail le plus gênant est situé à la fin, dans le revirement de Marianne par rapport à Brandon. Alors que dans le livre et dans une moindre mesure le film, il y avait une ambiguité (Marianne aime-t-elle Brandon quand elle l'épouse, ou même si elle l'estime, n'apprend à l'aimer qu'après le mariage) ici, Marianne reconnait en lui un vrai romantique et confesse qu'elle l'aime vraiment. Du coup, alors que le trop grand romantisme de Marianne était à l'origine pointé du doigt et qu'on la voyait tomber de haut, ici elle ne semble pas avoir tellement mûri mais juste trouvé le bon cheval.

Ces réserves mises à part, cela reste une bonne adaptation, en espérant qu'elle incite à lire le livre.

potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 7 Mars 2009, 11:44bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".