Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath
Ça - Chapitre Un (3)
Vendredi 22/09 12:04 - Escrocgriffe

Potion précédente-Potion suivante
Master and Commander: de l'autre côté du monde

Master and Commander de Peter Weir est l'adaptation d'un des romans de la série écrite par Patrick O'Brian racontant les aventures du Capitaine Jack Aubrey et de son camarade, le médecin Stephen Maturin, sur fond de guerres napoléoniennes.

Le film colle assez bien avec l'esprit des livres: le but n'est pas d'offrir de grosses scènes d'actions (elles sont très bonnes, mais rares) mais plutôt de montrer le plus fidèlement possible quelle pouvait être la vie sur un vaisseau de guerre britannique à cette époque.

L'histoire raconte donc comment, chargé de détruire ou de s'emparer du corsaire français L'Achéron, Aubrey essuie d'abord une lourde défaite, et décide, plutôt que de rentrer réparer les avaries de sa frégate, l'H.M.S Surprise, de poursuivre l'ennemi. Notons que dans le livre, l'ennemi (on ne peut pas vraiment parler de méchant) est américain, mais on est à Hollywood. Quoiqu'il en soit, ce n'est pas très génant, les affrontements anglais/français à l'époque étant monnaie courante, ça reste crédible et l'enjeu est renforcé. De plus, le film tire des éléments de plusieurs livres de la série plutôt que d'adapter fidèlement De l'autre côté du monde, dont on ne reprend que l'intrigue générale, le navire et l'équipage.

On s'attache aux différents membres de l'équipage, des simples matelots aux aspirants (qui pour une fois, à l'exception d'un seul (et pour cause), n'ont pas l'air d'avoir dépassé trente ans et sont des enfants, pas comme dans Les Révoltés du Bounty, par exemple, et le fait d'être des gosses ne les met pas à l'abri de terribles blessures ou pire, ce qui est rare dans une production hollywoodienne) et aux officiers. Chacun des personnages est intéressant et bien dessiné.

Les acteurs sont tous excellents, même si bien sûr Russel Crowe en capitaine à la fois rusé et un peu plouc et Paul Bettany en médecin libre-penseur s'illustrent le plus (bien que le personnage du docteur soit beaucoup plus lisse que dans les livres). Mais il faudrait égalemment signaler Billy Boyd en Barett Bonden, Lee Ingleby dans le rôle de l'aspirant Hollom et les jeunes acteurs, très bons.

Bref, ce n'est pas un gros film épique de plus, mais un must en ce qui concerne le cinéma d'aventures maritimes, à la fois impressionnant et intimiste.

 

potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 24 Octobre 2005, 16:37bouillonnant dans le chaudron "À l'abordage !".