Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
La Trace du Serpent
Après quelques années de débauches, le jeune Richard Marwood revient dans sa ville natale, décidé à repartir du bon pied. Hélas, il est rapidement accusé de la mort de son oncle, tandis que le coupable, le diabolique Jabez North, vole vers d'autres horizons et d'autres crimes.

La couverture clame que Mary Elizabeth Braddon est l'Agatha Christie du XIXe siècle. En fait, en dehors du sexe des auteurs et d'intrigues tournant autours de crimes et de détectives, il n'y a pas grand chose en commun entre elles. Point de whodunit ici, puisqu'on suit dès le départ les sombres plans de North, mais une action qui ne faiblit pas. On a à peine lu 50 pages qu'on a déjà deux meurtres, un innocent accusé à tort, un suicide, et un détective à l'instinct très sûr mais muet (tout en étant sans doute celui qui fait les plus longues tirades).

Et ce sera comme ça pendant presque 600 pages, avec morts revenus à la vie, coïncidences extraordinaires, fils abandonnés et retrouvés. On ne s'ennuie pas, c'est complètement over-the-top et Braddon semble d'ailleurs en être consciente à croire les répliques qu'elle met dans la bouche du marquis de Cévennes qui ne manque pas de remarquer l'aspect totalement mélodramatique de ce qui se passe autours de lui. Bref, sous la plume de quelqu'un d'autre on pourrait rouler des yeux devant tant de facilités et d'incohérence, mais le rythme et l'humour de l'ensemble font qu'en fait on s'amuse bien.
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 17 Novembre 2012, 22:19bouillonnant dans le chaudron "Littérature".