Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
La Captive aux yeux clairs
--> The Big Sky 1
En 1830, Boone Caudill fuit la ferme familiale du Kentucky et tente de rejoindre son oncle à Saint-Louis. Après quelques mésaventures, il se joint à une expédition de trappeurs qui remonte le Missouri et dont le capitaine espère gagner les bonnes grâces des Blackfeet en leur ramenant Teal Eye, la fille d'un de leurs chefs.

Premier tome de The Big Sky, grande saga consacrée à l'implantation progressive des colons dans l'Ouest des États-Unis, La Captive aux yeux clairs est un beau roman d'aventures. On y suit en particulier Boone Caudill, encore adolescent quand il se lance dans une carrière risquée de trappeur en compagnie de deux compagnons de route, le jovial Jim Deakins et le vétéran Dick Summers. Son chemin va croiser celui de Teal Eye, qu'il va vouloir retrouver des années après leur remontée commune du fleuve.

Divisée en plusieurs parties avec des ellipses parfois brusques (particulièrement après la blessure de Boone), l'histoire se concentre sur plusieurs lieux, et à plusieurs époques: dans le Kentucky avec la fuite de Boone qui va faire la connaissance de la "justice" expéditive d'une petite ville, la remontée du Missouri, puis la vie dans les montagnes parmi les Blackfeet, jusqu'à une tentative d'expédition vers l'Oregon particulièrement éprouvante et un final pour le moins amer. Boone, dès le départ montré comme impulsif et facilement provoqué, devient de moins en moins sympathique bien que l'on comprenne sa dureté compte-tenu de l'univers dans lequel il évolue, mais ses actes dans les cent dernières pages rendent l'empathie difficile. Heureusement, son entourage compte des spécimens nettement plus attachants, comme Jim, Dick, ou Pauvre Diable, et Teal Eye aurait mérité d'être plus développée. On voit déjà un monde qui évolue alors que l'on n'est même pas dans la deuxième moitié du XIXe siècle, avec des trappeurs qui pénètrent de plus en plus loin dans un monde nouveau pour eux et qui semble sans fin, puis voient d'un mauvais œil l'afflux de colons sans réaliser qu'ils ont fait office de têtes de pont. Les castors se font plus rares, on gâche les bisons en ne leur prenant que la peau et l'impact commence à se faire sentir sur les différents peuples de la région.

La plume d'A.B. Guthrie dépeint à merveille l'adaptation des protagonistes à une nature aussi dangereuse que magnifique, qu'ils aiment et qu'ils commencent pourtant involontairement à détruire. À noter que Howard Hawks a porté le roman à l'écran, mais il y a l'air d'y avoir quelques grosses libertés prises.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 16 Octobre 2019, 23:11bouillonnant dans le chaudron "Littérature".