Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath
Ça - Chapitre Un (3)
Vendredi 22/09 12:04 - Escrocgriffe

Potion précédente-Potion suivante
Game of Thrones saison 4 épisode 10: The Children
Conscient que la Garde de Nuit ne peut plus repousser un assaut supplémentaire des Sauvageons, Jon tente de négocier avec Mance. Plus loin au Nord, Bran touche au but mais sa quête exige un nouveau sacrifice. À Meereen, Daenerys réalise que libérer les gens n'est pas aussi simple qu'elle le pensait et ses dragons sont de plus en plus incontrôlables. Arya et le Limier vont faire une rencontre décisive et à Port Réal, c'est la fête des pères pour Tywin?

Oui parce que l'épisode a été diffusé le jour de la fête des pères aux USA, et s'il s'agit sans doute d'une coïncidence, c'était finalement très approprié en regard du contenu de l'épisode. Comme avec l'épisode 6 de cette saison tournant autours de la question de la justice, ici les scènes éparses se raccordent de près ou de loin à la question de la filiation et de l'héritage.

Le fait de n'avoir pas construit cette saison exactement comme les précédentes et d'avoir multiplié les pics d'intensité permet à cet épisode de se passer de ce côté "on refait le match" qui a toujours rendu l'épisode 10 plus fade malgré des scènes finales parfois choquantes ou exaltantes. Ici on ne fait pas de tour d'horizon des personnages dont on a bouclé l'arc saisonnier, pas de remplissage pour Sansa par exemple, qui aurait affadi sa dernière apparition dans l'épisode 8, qui sera également sa dernière apparition de la saison. Tous les personnages que l'on croisent vont vivre des moments majeurs et pour le moins épiques. Il faut souligner que rarement les paysages ont été mis à ce point en valeur dans la série quel que soit l'endroit (mais mention spéciale aux environs des Éryés). Quant à la BO, relativement discrète et peu innovante à quelques arrangements de thèmes connus près, elle semble offrir tous ses morceaux inédits d'un seul coup.

Au Mur, on a droit à la conclusion de l'assaut de l'épisode 9, ce qui permet de retrouver avec plaisir le charismatique Mance Rayder, mais également le beaucoup moins charismatique Stannis Baratheon, qui avec des troupes superbement menées, arrive tel le 20e de Cavalerie dans un Lucky Luke pour sauver la mise. Si le personnage n'est pas sympathique, c'est au moins le seul souverain de Westeros qui fait son devoir plutôt que de privilégier ses petites ambitions (heureusement qu'il est entouré, quand même). Kit Harrington arrive même à exprimer de l'émotion dans sa scène d'adieu à Ygritte.

Meereen offre un beau moment d'émotion, également. Si la scène où un paysan éploré dépose aux pieds de Daenerys le cadavre calciné de sa fille est profondément horrible, il est tout de même satisfaisant de voir le sourire bienveillant de despote éclairée paternaliste (maternaliste?) de la jeune femme s'effacer. On voit enfin d'un peu près Raeghal et Vyserion dans une scène poignante où l'on se dit que Daenerys comment une erreur, tout en ne voyant pas d'autres solutions (à part se dire qu'elle aurait davantage dû se préoccuper d'élever ses dragons avant qu'un accident n'arrive, mais où trouver de la documentation sur le sujet?).

Du côté de Bran, on est définitivement dans la sous-intrigue la plus ouvertement fantastique de la série, bien qu'un peu en retrait jusque-là. S'il est un peu perturbant, après que le merveilleux ait été distillé au compte-goutte, de le voir soudain se déchaîner, l'hommage à Ray Harrihausen fait plaisir. C'est également l'occasion pour la série de s'émanciper un peu de l’œuvre de base en tuant prématurément Jojen (avec de nouveaux personnages qui arrivent en saison 5, on peut supposer qu'en plus de rendre la quête de Bran plus dramatique, cela permet de faire le ménage chez les personnages secondaires les moins indispensables). Le personnage de Mains-Froides semblent avoir été laissé de côté, à moins qu'on ne le fasse intervenir plus tard. J'ai hâte qu'on développe un peu Bloodraven.

Les parcours d'Arya et Brienne connait un changement majeur puisqu'ils se rejoignent carrément, mais c'est suffisamment bien amené pour convaincre, et le duel avec le Limier intense, tout comme son face-à-face avec Arya qui tient enfin sa vengeance. Si on s'éloigne dans la façon de développer l'histoire, le résultat, lui, ne change pas vraiment puisque le Limier est laissé mourant, Arya quitte Westeros (belle dernière scène sur le navire) et Brienne va chercher Arya sans comprendre qu'elle a changé de continent.

Après Jon qui convainc Stannis de l'écouter en mettant en avant son lien du sang avec Ned, après Daenerys enfermant ses "enfants" ingérables, après Bran rencontrant un être qui a veillé sur lui toute son existence et après Arya qui préfère mener sa vie seule plutôt que de suivre la guerrière (qu'elle aurait sans doute voulu être) envoyée par sa mère pour la protéger, c'est à Port Réal que les rapports parents-enfants prennent le plus d'importance, et le tour le plus aigre.

Tywin avait déjà vu passer l'occasion de faire sortir Jaime de la Garde Royale pour assumer son rôle d'héritier en poussant Tyrion à bout. Les réjouissances continuent puisque c'est tout d'abord Cerseil qui le met en face de ses échecs en lui confirmant que les rumeurs d'inceste sont fondées et qu'elle préfère les voir officialisées que continuer de servir les ambitions du pater familias. Après que Jaime libère Tyrion, faisant encore une fois passer les intérêts de son frère avant ceux du clan, c'est le plus jeune Lannister qui porte le coup fatal à Tywin, non sans avoir tué Shae d'abord (dans une scène qui tient moins de la vengeance froide que dans le livre, justifiée par le fait que la Shae de la série est beaucoup moins égocentrique et plus justifiée dans sa trahison). La dernière scène entre Tyrion et Tywin est à la hauteur des attentes, tournant là encore autours de leur lien père/fils tellement malmené (l'histoire de Tysha ayant été évoquée seulement en saison 1 et en zappant une des partie les plus traumatisantes de l'histoire, on comprend qu'elle ne soit pas ici la goutte de trop).

Après quatre saison de bons et loyaux services, Charles Dance tire sa révérence, on ne dira pas avec panache vu les circonstances, mais en se montrant en tout point parfait. Si Peter Dinklage mérite ses nominations aux Emmys, je regrette que Dance n'y ait jamais eu droit pour ce rôle(particulièrement en saison 3 où il était impérial alors que Dinklage était plus en retrait)
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 17 Juin 2014, 14:49bouillonnant dans le chaudron "Le Trône de Fer".


Ingrédients :

  TrueMormont
17-06-14
à 18:23

Une dernière danse

Il aura donc fallu se farcir un épisode entier dans le Nord avant d'avoir un final digne de ce nom (bien que les événements du Nord soient capitaux, je ne suis comme toi pas une fan de Kit Harrington et de sa voix faussement caverneuse, le seul moment fun de l'ep. 9 étant pour moi le " Castle Black will stand" d’Alliser Thorne). Je n’avais pas du tout anticipé l’arrivée de Stannis et il était bon de le revoir en action.

Bran: j'avais aussi lu quelque part que son arc était très orienté " fantaisie" par rapport à l'univers de Martin en général et je trouve que cela était particulièrement évident dans cette scène qui semblait tout droit tiré d’un conte pour enfant, genre « Kirikou au pôle Nord ». Toute la question est de savoir si l’histoire de Bran va avoir un impact sur la distribution des cartes ou si elle restera un arc secondaire sympathique entre deux bains de sang.

Daenerys : La scène avec les dragons était émouvante mais fallait-il vraiment tous ces épisodes de surplace pour en arriver là ? J’ai aussi un doute à propos de Drogon. Quand est-il dit que celui-ci s’était échappé du contrôle de Daenerys et pourquoi rien n’a-t-il était tenté depuis l’épisode 6 où ses « crimes » avaient été révélés de la même manière ?

Brienne vs Sandor : enfin un vrai combat de chevalier et pas de passes d’arme stylisées à la Oberyn. J’en ai eu le souffle coupé.

Arya : L’arc d’Arya depuis la saison 1 est celui qui se rapproche le plus du roman d’apprentissage : départ du giron familial, rencontre avec des mentors (maitre de danse, Jaquen, Sandor), voyage initiatique et choix déterminant pour son destin. Tu as raison de montrer le parallèle entre Arya et Brienne sur la question de la chevalerie au féminin. Chacun de leur côté, les personnages montrent les voies possibles des femmes pour évoluer dans un monde régit par les hommes ( Cersei, un peu plus haut dans l’épisode, en est un 3e exemple).

Tyrion : J’ai aimé le fait que le personnage ne soit pas non plus présenté comme un grand justicier, la mort de Shae et de Tywin étant quand même franchement lamentable (pour eux, pas pour le spectateur). Excellente idée d’avoir ajouté l’arbalète de Joeffrey. Dans cet épisode, Tywin se fait donc littéralement poignarder par toute la famille ( Cersei par sa révélation, Jaime en libérant Tyrion, Tyrion et symboliquement par Joeffrey). Dommage toutefois pour Charles Dance comme tu le soulignes bien. Cela n’a pas été évoqué mais Varys a aussi droit à une belle scène qui lui permet de choisir enfin son camp.

Lady Stoneheart : Ayant vu quelques clichés sur google je m’étais attendue à la voir dans ce final (comme tout le monde) mais je me rends compte aujourd’hui qu’il ne s’agissait que de fan art. Dommage tout de même, même un bref caméo à la Sherlock à la fin de « chute de Reichenbach » aurait fait l’affaire mais j’ai cru comprendre qu’il ne pouvait s’engager trop tôt avec l’actrice.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
17-06-14
à 19:14

Re: Une dernière danse

Pour Bran, je pense que ça aura une importance capitale, mais à très long terme, probablement pas avant la toute dernière saison, mais je ne sais pas avec quoi ils vont remplir entretemps. Il y a quelques scènes avec lui dans le tome 5 qui devront servir pour la saison 5 ou 6 mais ensuite, je crois que la série va devoir anticiper ou broder (si le tome 6 ne sort pas avant le deuxième semestre 2015, je crois qu'on aura la vraie rupture).

Pour Daenerys, le problème c'est surtout qu'elle a l'air d'avoir sous-estimé la dangerosité des bestiaux. Un paysan lui explique qu'un chèvre a fini en méchoui: qu'importe, mon bon, je vous rembourserai, et elle ne pense même pas que la prochaine fois ça pourra plus mal se finir, dans son esprit ses dragons font forcément le tri entre le bétail et les humains et son erreur est chère payée. C'est vrai que même si elle ne le réalise pas, son entourage aurait pu lui faire comprendre qu'il y aurait des problèmes, mais seul Jorah le mentionne dans le premier épisode. Après, tout le savoir sur les dragons étant perdu ou peut-être dans uen bibliothèque de Port-Réal ou de la Citadelle, on comprend qu'elle ne sache que faire mais elle manque de prudence. Comment contrôler les dragons devraient devenir une préoccupation majeure (peut-être un lien avec le pouvoir de Bran et le fait qu'on lui promette un jour de voler).

Pour lady Stoneheart, peut-être qu'ils vont amener l'idée progressivement: des Frey qui disparaissent sans explication au sud (histoire de rappeler qui ils sont aux spectateurs car ils sont absents de la saison) et paf, apparition de la dame en fin d'épisode, peut-être en parallèle au Nord avec la façon dont les bannerets des Starks gèrent la prise de pouvoir par les Bolton, histoire de montrer que les complices du mariage pourpre ont peut-être gagné en pouvoir mais se sont fait des ennemis mortels en brisant un tabou.