Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Deux soeurs pour un Roi

Catherine d'Aragon, reine d'Angleterre, étant incapable de fournir un héritier mâle à Henry VIII, l'ambitieux duc de Norfolk et son beau-frère Sir Thomas Boleyn décident de faire d'Anne, fille aînée de Thomas, la maîtresse du monarque. Mais c'est la plus jeune soeur, Mary, qu'il remarque.

Mettre en avant Mary Boleyn, moins connue que sa soeur Anne, était plutôt une bonne idée. Malheureusement, la jeune fille, jouée correctement par Scarlett Johansson, est ici une espèce d'oie blanche attachante mais peu intéressante et vite mise sur la touche, se contentant d'être le témoin de l'ascension et de la chute de sa soeur et rivale, beaucoup plus complexe et incarnée par une Natalie Portman inspirée.

Un autre problème est le parti-pris du film de se concentrer sur les deux sœurs. La romance est ainsi bien mise en avant, au détriment de tout intérêt historique, et le personnage d'Henry VIII en souffre le plus. Son détachement de l'Eglise Catholique est expédié en deux temps trois mouvements et on a presque l'impression qu'il s'est laissé ballotter par les événements. Le pauvre Eric Bana n'a du coup pas grand chose à faire et c'est dommage.

Cela dit, on peut en tirer un intéressant portrait de femmes et de leur situation à cette époque, les costumes et paysages sont superbes, et la plupart des acteurs fort corrects (et comme d'habitude on les a tous croisés quelque part si on est amateur de films en costumes tendance british).

potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 3 Avril 2008, 22:41bouillonnant dans le chaudron "Films".


Ingrédients :

  Jika
Jika
05-04-08
à 04:45

Moi j'ai trouvé le jeu d'acteur impressionant, surtout pour Natalie Portman (je ne l'aimait pas trop, mais plus ça va, plus elle s'améliore), elle arrive à donner beaucoup de profondeur à son personnage. Par contre, c'est vrai que le scénario est assez léger, on risque pas de sortir de la salle avec des questions philosophiques plein la tête... Mais je l'ai bien aimé quand même ^^

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
11-04-08
à 16:01

Re:

En fait, c'est dommage que même si le titre annonce bien que ça parle des Boleyn, Henry VIII soit autant au second plan et toute la plotique avec. Du coup, on a pas l'impression qu'il ait énormément de personnalité, alors que quand même...

  silmaril666
silmaril666
18-04-08
à 11:15

Re:

Je suis à peu près du même avis, scénaristiquement parlant, ça ne va pas vraiment plus loin que de la romance et de la rivalité entre soeurs, oubliant carrément les enjeux de la rupture avec l'Eglise, comme si Henry VIII avait fait ce choix simplement pour les beaux yeux d'Anne sans en apprécier le formidable progrès politique... c'est mettre Henry VIII bien bas dans l'échelle des personnalités, bien loin de la prestance de ce roi qui a changé à jamais la politique de l'Angleterre et à réussi à s'affranchir des directives du Pape.

En ce qui est de la forme du film, même si les dialogues sont parfois un peu creux et qu'Eric Bana n'a finalement rien d'autre à faire que l'amoureux transit, Portman est effectivement impressionnante, réussissant à rendre attachante cette femme prête à jeter le pays dans la guerre civile pour devenir reine. La musique est réussie, les décors et costumes très réalistes, dignes d'une très bonne reconstitution... certains plans d'Eric Bana semblent tout droit sortis de peintures d'Hans Holbein et des portraits officiels du roi, d'autant plus que la ressemblance est déjà plus réaliste que dans la série "The Tudors" qui traite du même sujet avec Jonathan Rhys Meyer dans ce rôle.

Enfin bref, un film sympa, bien joué, intéressant historiquement à propos de la montée des Boleyn, mais avec quelques limites scénaristiques.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
26-04-08
à 17:23

Re:

Oui, je crois qu'en fait ce qui m'a le plus gênée, c'est l'image d'Henry VIII dans le film. Que celui-ci ne soit pas historiquement fiable, ça ne me dérange pas dans les limites du raisonnable, c'est une fiction... Qu'il soit au second plan par rapport aux filles, là encore, pourquoi pas, le titre parle de Boleyn Girl, après tout. Que l'opposition entre la pure Mary et la perverse Ann soit trop caricaturale (encore que ça a l'air tempéré par rapport au livre) passe encore.

Mais franchement, on dirait que Henry VIII n'a aucune volonté et ce n'est pas les colères qu'il pique de temps en temps qui changent cette impression. L'annulation de son mariage, la rupture avec Rome, la fondation d'une nouvelle religion... On dirait que tout sort de la tête d'Anne et qu'il suit comme un bon toutou avant de se demander si ça vaut le coup.


  canell45
23-06-08
à 21:40

Re:

Pour cela, je te conseille de lire le livre (de presque 50 pages) mais dont on ne lasse pas une seconde ! aussi captivant que le film, le livre élabore vraiment le plan politique et explique beaucoup de choses sur des éléments du film passés inaperçus. Au risque même de critiquer le film par rapport aux livres, mais il est normal que 2h30 ne suffisent pas à raconter toute l'histoire des filles Boleyn. En tout cas je conseille TRES fortement le roman, les personnages sont poussés à bout et Anne est d'autant plus ignoble. L'idée du point de vue de Mari pour raconter le film vient du livre aussi.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
24-06-08
à 11:15

Re:

Ok, j'essaierai de lire ça...