Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Camelot saison 1
À la mort du roi Uther, sa fille Morgane pense enfin pouvoir devenir reine. Malheureusement pour elle, Merlin va dégoter un jeune homme élevé à l'écart, Arthur, et clame qu'il est le roi légitime.

L'idée d'une série chapeautée par Chris Chibnall ne m'emballait guère, mais la fantasy à la télévision étant plutôt rare, j'avais tout de même envie de tenter le coup. Hélas, le résultat n'est pas une réussite. Il y a quelques atouts, comme de jolis décors (les ruines de Camelot, par exemple)et de beaux paysages, mais dans l'ensemble, c'est bien trop mal écrit pour être convaincant.

La série se présente comme plus adulte que la moyenne des séries de fantasy, mais il ne suffit pas de mettre quelques scènes de fesses de temps en temps et de faire couler le raisiné pour que ce soit mature. Les intrigues et la psychologie de la majeure partie des personnages sont simplistes, et les plans de Morgane ne sont pas d'une grande subtilité. Non que ce soit forcément nécessaire pour tromper les gens qui lui font face car ils ne sont pas d'une grande subtilité non plus. Certains épisodes, sans être extraordinaires, passent assez bien (mais lentement) tandis que d'autres sont tellement absurdes qu'on se dit que si tout le reste était à cette image on tiendrait un beau nanar: ainsi, après avoir tiré l'épée du rocher de façon spectaculaire au cours d'une longue scène, on découvre deux épisodes plus loin que cette épée on s'en fiche, il en faut une à Arthur qui soit digne du roi qu'il est. Merlin va donc trouver un super forgeron, qui au départ refuse car Arthur est absent et impossible de confectionner une super épée de la mort qui tue sans savoir à qui elle est destinée, c'est du travail de précision! Après une description sommaire d'Arthur, pourtant, il s'y colle et le chef-d’œuvre est fini en quelques heures...

Côté casting, le niveau n'est pas vraiment relevé. La plupart des acteurs font correctement leur travail, mais ne sont pas aidé par ce qu'on leur demande de faire (cela dit, Kay est très mignon). Joseph Fiennes est un véritable poème, je me demandais à l'issu de FlashForward si je pourrais le reprendre au sérieux à l'avenir: ce ne sera pas pour cette fois. Je passe charitablement sur la performance de Claire Forlani dans le rôle d'Ygraine, tout ce que j'en dirais c'est que ça m'a valu un mélange de grincement de dents et de bonne rigolade.

J'ai entendu dire pas mal de choses négatives sur Jamie Campbell-Bower dans le rôle d'Arthur, pourtant, je trouve qu'il ne s'en tire pas si mal. Son physique androgyne ne l'aide pas (même s'il joue un Arthur tout jeunot), et le fait qu'on ne lui donne quasiment rien pour le rendre crédible en tant que roi ne joue pas en sa faveur, mais la dernière partie du dernière épisode montre qu'il est capable de camper un roi avec suffisamment d'autorité. Dommage que cette première saison ait préféré se concentrer sur une histoire de fesses où il a le rôle du crétin. Eva Green s'en sort dans l'ensemble pas mal (il faut dire que son personnage est nettement plus intéressant que ceux des autres), même si elle a parfois tendance à un peu trop rouler des yeux ou avoir l'air totalement butée. Mais elle est diablement séduisante et plus agréable à regarder que ses petits camarades. Quant à James Purefoy, il met l'ambiance, mais tire trop vite sa révérence.

Les limites budgétaires (flagrantes lors de la "bataille" de Bardon Pass) ont également dû jouer dans l'écriture, car on peut se demander pourquoi Arthur ne va pas à la découverte de son royaume (il va rarement à plus d'une journée de cheval de sa forteresse) ou pourquoi, à part Lot, la situation politique n'aiguise pas les ambitions des royaumes voisins. L'ensemble est donc très statique et manque d'ampleur.

Dans l'ensemble, la série est donc loin d'être une réussite et plutôt ennuyeuse malgré des fulgurances nanardes, avec peu de trouvailles, mais ça se laisse regarder d'un œil distrait.
potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 12 Juin 2011, 10:52bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".